Séréna découvre la psychologie positive: et ça fait vraiment du bien!

Mis à jour : 4 avril 2019



Pff…La psychothérapie positive… C’est croire que tout va bien quand tout va mal? C’est être résigné et tout accepter parce qu’on doit être toujours content? C’est vivre dans une illusion? Dans le monde des Bisounours?

Et bien en fait pas du tout! la psychologie positive, c’est « une science qui cherche à comprendre les émotions positives, à construire et renforcer nos forces et nos vertus et à fournir des orientations pour découvrir ce qu’Aristote appelait la « vie bonne ». » (Martin Seligman, Vivre la psychologie positive.). Martin Seligman est un des fondateurs de la psychologie positive. Il a constaté que longtemps, la psychologie s’était centrée sur les problèmes, ce qui n’allait pas (et ce, à juste titre) mais qu’elle ne s’était pas intéressé à ce qui pouvait nous rendre heureux.

Et c’est là que c’est intéressant: être heureux, ça s’apprend!

On ne fait pas comme si les difficultés de la vie n’existaient pas, parce qu’elles nous affectent, qu’elles sont bien réelles, mais, on va essayer de modifier notre regard et la place qu’on va leur donner dans notre vie. On prend conscience de nos « forces et nos vertus », c’est-à-dire sur nos traits de personnalité positifs. On les amplifie, on leur donne un rôle dans notre vie, ce qui permet de nous faire éprouver des émotions positives. En développant des émotions positives, les émotions négatives auront tendance à avoir un impact moins important, nous nous en libérons plus vite. Comme nous privilégions ce qui nous rend heureux, les émotions négatives affectent moins notre quotidien. Barbara Frederickson explique que « Les émotions positives « élargissent nos ressources intellectuelles, physiques et sociales, constituant des réserves dans lesquelles nous pouvons puiser lorsqu’une menace ou une occasion se présente.Lorsque nous sommes dans une humeur positive, les gens nous apprécient plus et l’amitié, l’amour et les autres relations sont plus susceptibles de se renforcer. » Donc, renforcer le positif permet d’être plus solide et de mieux s’adapter aux aléas de la vie.

Mais alors? Concrètement? La recette du bonheur?

D’après les études citées par Martin Seligman dans Vivre la psychologie positive, il y a une équation du bonheur:

B= E+C+V

Bonheur authentique et durable = Espace des possibles + Circonstances de la vie + Facteurs variables que l’on peut contrôler par la volonté.

L’espace des possibles, c’est nos prédispositions naturelles, biologiques au bonheur. Les circonstances de la vie, ce sont les facteurs extérieurs de bonheur. On s’aperçoit que ce qui semble avoir un impact important, c’est d’abord nos relations, amoureuses ou amicales, les liens que l’on crée avec les autres, puis, le fait de donner un sens à sa vie, s’engager en fonction de valeurs importantes pour nous. Cela peut être la spiritualité ou la religion, mais aussi un engagement politique ou social. Tout ce qui va donner du sens à notre existence sera un facteur de bonheur important. Ensuite, vient la société dans laquelle nous vivons: on est plus heureux dans une démocratie prospère que dans un pays en guerre, une dictature…

Enfin, on trouve les facteurs variables que l’on peut contrôler par la volonté: ce sont les facteurs internes de bonheur. C’est la façon dont je vais me positionner, le regard que je vais porter sur les gens et sur les événements. On peut choisir, donc « contrôler ». Ces facteurs internes de bonheur sont relativement simples…à formuler et à comprendre: Faire la paix avec son passé (notamment en faisant un travail sur le pardon), développer sa gratitude, découvrir ses forces et ses vertus, se libérer des fausses croyances, savourer le moment présent (notamment grâce à la pleine conscience), la gentillesse et le générosité, être dans le flow, aimer, s’aimer, et être aimé, donner du sens à sa vie. Vaste programme…Mais passionnant!

Pour en savoir plus:

https://www.ted.com/talks/


martin_seligman_on_the_state_of_psychology?language=fr&utm_campaign=tedspread&utm_medium=referral&utm_source=tedcomshare.


4 vues